Assistance et aide financière du gouvernement pour les aidants au Canada

Assistance et aide financière du gouvernement pour les aidants au Canada

En tant qu’aidant, vous vous demandez probablement quels aide et appui financiers vous sont offerts. Selon votre situation d’aidant, vous pensez peut-être aux ressources dont vous aurez besoin au cours des prochaines années ou à vos besoins à court terme comme le transport ou les appareils et accessoires fonctionnels (un terme recherché pour désigner les fauteuils roulants, les déambulateurs et les autres appareils qui favorisent la mobilité et l’indépendance).

Comme on peut s’y attendre, plusieurs aidants au Canada vivent un stress financier associé au fait de prodiguer des soins à une autre personne, qu’il s’agisse d’une personne avec un handicap, un adulte vieillissant ou un membre de la famille ou un ami qui souffre d’une maladie. En fait, les aidants canadiens ont reconnu que le manque de financement et d’aide financière est une de leurs préoccupations les plus importantes. Les aidants se demandent souvent s’ils ont droit à une allocation ou à un salaire mensuel. Actuellement, la Nouvelle-Écosse est la seule province au Canada où une telle allocation (connue sous le nom de The Caregiver Benefit Program [site en anglais] est offerte).

Au Canada, l’aide financière aux aidants prend principalement la forme de crédits d’impôt fédéral et de prestations d’assurance.

Crédits d’impôt fédéral et prestations d’assurance 

Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour minimiser le stress financier que vous vivez tous les deux, en tant qu’aidant et personne qui a besoin d’aide.
  • Apprenez-en plus sur le programme de prestations de compassion du gouvernement fédéral. Des prestations d’assurance-emploi et la protection de l’emploi sont offertes aux membres de la famille admissibles qui aident quelqu’un pendant une période pouvant aller jusqu’à 28 semaines. 
  • Réclamez le crédit pour aidants naturels du Canada lorsque vous produisez votre déclaration de revenus. 
  • Pensez à demander vos crédits d’impôt pour les personnes handicapées. Une personne qui souffre d’une invalidité « grave et prolongée » de ses capacités physiques et mentales peut réclamer un montant d’invalidité si elle y est admissible. Les aidants de personnes à charge ou d’époux ou de conjoints de fait peuvent être admissibles à faire transférer le crédit d’impôt pour les personnes handicapées à leur propre déclaration de revenus. 
  • Communiquez avec le bureau de circonscription local de votre gouvernement provincial (député provincial, membre de l’Assemblée nationale ou membre de l’Assemblée législative) ou votre député fédéral pour obtenir l’aide la plus à jour à laquelle vous avez droit (le personnel pourra aussi vous guider et vous aider à faire vos demandes, au besoin). 

Programmes et financements supplémentaires

Si la personne que vous aidez a besoin d’équipement ou d’appareils et accessoires fonctionnels spéciaux comme un fauteuil roulant ou un déambulateur, les programmes suivants peuvent vous aider:
  • Le Programme d’adaptation des habitations et des véhicules (PAHV) est financé par le gouvernement de l’Ontario et administré par March of Dimes Canada pour aider les Ontariens dont la mobilité et les activités sont grandement restreintes à cause d’une blessure, d’une anomalie congénitale ou d’une longue maladie. Si vous vivez en Colombie-Britannique, à l’Île-du-Prince-Édouard, au Québec ou au Manitoba, cliquez ici (site en anglais) pour en savoir davantage sur les programmes qui vous sont offerts. 
  • Depuis plus de 50 ans, la Croix-Rouge canadienne offre le Programme de prêt d’équipement médical (HELP). Ce programme est offert aux résidants de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse, de Terre-Neuve-et-Labrador et du Yukon.
  • Le programme d’appareils et accessoires fonctionnels du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario offre une aide financière pour l’achat d’équipement et de fournitures à ceux qui sont admissibles. 
  • Mission Ceridian offre des subventions pour l’achat d’appareils et accessoires fonctionnels, mais aussi de vêtements et de chaussures, de nourriture et d’articles ménagers ainsi que pour des dépenses liées au développement personnel et à des programmes récréatifs pour les personnes admissibles. 
  • Nous vous recommandons de communiquer avec les organismes nationaux de certaines maladies (comme Dystrophie Musculaire Canada, La Société canadienne de la sclérose en plaques, et la Société canadienne de la sclérose latérale amyotrophique [SLA]) pour leur poser des questions sur le financement qu’ils pourraient vous offrir.
  • Les succursales individuelles ou locales d’organisme de bienfaisance national peuvent aussi vous offrir du financement ou des appareils ou accessoires fonctionnels. Vous pouvez utiliser les sites Web nationaux pour obtenir les coordonnées des succursales locales. Chaque club ou succursale locale pourrait offrir des programmes différents et leurs processus de demande pourraient aussi différer d’une succursale à une autre.

L’importance de la planification financière

Pour préparer l’avenir, il faut mettre de l’argent de côté pour les besoins en soins médicaux futurs. Voici comment vous pouvez commencer à vous préparer:

Vous n’avez pas besoin d’être un client de ces institutions bancaires pour utiliser ces outils.

Vérifiez auprès de votre banque si elle offre des outils et des services similaires.
  • Vérifiez aussi si elle offre des services-conseils en matière de crédit. Ces services ne comprennent pas seulement la planification de la retraite, mais aussi des solutions pour le crédit, les créances et la gestion financière. Conseil en crédit du Canada est une association nationale de services-conseils en matière de crédit à but non lucratif qui travaille à l’échelle provinciale, régionale et locale à travers le Canada. 
  • Si possible, commencez un fonds d’urgence au cas où vous ayez à payer des frais de soins inattendus, à réduire vos heures de travail ou à vous absenter du travail sans salaire.


Les programmes gouvernementaux et d’organisations caritatives changent et évoluent souvent. C’est une bonne idée de visiter régulièrement les sites Internet mentionnés ci-dessus pour obtenir les derniers renseignements sur l’aide et le soutien financiers.